Sur son site Internet, le Ministère de l’Economie précise les différents seuils utilisés pour bénéficier d’une remise de 100% et ceux qui permettront une réduction progressive. Pour une fiscalité, d’une part, le revenu fiscal de référence 2018 (RFR) doit être inférieur à 27 706 euros. Entre 27,706 euros et 28,732 euros, il sera possible de profiter d’une réduction partielle.

Pour une maison fiscale composée de 1,5 actions, ces montants s’élèvent à 35 915 euros et entre 35 915 et 37 454 euros. S’il y en a deux, les seuils s’élèvent à 44 124 euros et se situent entre 44 124 et 46 176 euros.

Lire également : La propreté industrielle

Un simulateur

Pour sa part, le site impôt.gouv.fr a développé un simulateur qui vous permettra de savoir très rapidement et gratuitement si vous devez encore payer la taxe sur le logement. Une fois de plus, votre RFR 2018 sera nécessaire. Vous devrez également préciser le nombre d’actions du quotient familial et si elles ont bénéficié ou non de la réforme en 2019. Vous allez aussi indiquez le montant de votre taxe en 2019, mais cette information n’est pas obligatoire pour obtenir le résultat.

LIRE >> Taxes : Êtes-vous susceptible de payer plus d’impôts locaux ?

A découvrir également : Assurance automobile temporaire pour une journée

Les ménages moins aisés avaient déjà vu leur taxe sur le logement baisser de 30 % en 2018 et de 65 % en 2019. Selon Bercy, les 20% restants des ménages bénéficieront d’une réduction de 30% en 2021, puis de 65% en 2022, avant l’annulation en 2023. D’autre part, la taxe sur le logement restera payable sur les résidences secondaires, quel que soit le niveau de votre étudiant.